Le remboursement par la caisse d’assurance maladie d’une chirurgie esthétique.

Le remboursement par la caisse d’assurance maladie d’une chirurgie esthétique.

Dans certains cas l’assurance maladie peut rembourser une intervention chirurgicale esthétique.

Pour cela, cette opération doit être considérée comme chirurgie réparatrice et non purement esthétique. L’assurance maladie peut prendre en charge en totalité ou partiellement cette opération.

interventions sur malformation

Quelle différence entre chirurgie réparatrice et esthétique ?

Une chirurgie réparatrice va intervenir pour réparer comme son nom l’indique, une blessure, une brûlure, un traumatisme ou lors d’une perte de poids importante.

Une chirurgie esthétique va elle de son côté apporter une amélioration sur une ou plusieurs parties du corps que l’on juge nécessaire de corriger visuellement mais qui n’ont aucune incidence sur la santé.

Quelles chirurgies peuvent être prises en charge ?

Une liste non exhaustive est disponible sur le site de l’assurance maladie pour savoir quelles chirurgies réparatrices peuvent être prises en charge.

Le plus souvent sont pris en charge les chirurgies nécessaires à un retour à une pleine santé.

  • Les actes de réduction mammaire si le chirurgien retire plus de 300 grammes de chaque côté,
  • La reconstruction mammaire après un cancer du sein,
  • L’abdominoplastie si la peau du ventre recouvre le pubis,
  • La liposuccion si elle intervient après une chirurgie pour obésité type bypass ou sleeve,
  • La chirurgie de la peau lorsqu’il y a eu traumatisme après un accident, une brûlure, une cicatrice,
  • Le décollement important des oreilles,
  • La rhinoplastie s’il existe des troubles respiratoires,

La prise en charge de certains actes de chirurgie intime est aussi possible lorsqu’il y a une gêne fonctionnelle ou des douleurs.

Lire aussi =>  Comment a été inventé la rhinoplastie ultrasonique ?

Ne sont donc pas pris en charge les actes de chirurgie tels que l’augmentation mammaire, rhinoplastie sans troubles respiratoires, injections d’acide hyaluronique, de graisse ou de botox, lifting (visage, seins, paupières).

mutuelles complémentaire

Quelles sont les démarches à effectuer avant la chirurgie ?

D’abord il faut trouver un chirurgien qui pratique la chirurgie réparatrice. On peut faire son choix grâce au bouche-à-oreille ou, pour plus de sécurité, se rendre sur le site de l’assurance maladie ou de l’ordre des médecins qui répertorient la liste des chirurgiens conventionnés.

Au moment de la première consultation

Le chirurgien va examiner son patient afin d’évaluer le rapport bénéfice risque d’une intervention réparatrice et s’assurer de l’absence de contre-indication à cette intervention.  Ensuite il remet à son patient les ordonnances pour des éventuels examens complémentaires et/ou une demande d’accord préalable à transmettre au médecin conseil de sa caisse d’assurance maladie en recommandé avec accusé de réception. Une fois l’accusé de réception reçu par le patient.

Le médecin conseil de la CPAM à un délai de quinze jours pour examiner la demande. Si aucune réponse n’est donnée dans ce délai cela équivaut à un accord de prise en charge de la part de la caisse d’assurance maladie dont le patient dépend. L’intervention ainsi que les suites post opératoires seront donc réglées directement à l’établissement de soins conventionné public ou privé dans lequel la chirurgie va avoir lieu. Si la sécurité sociale ne prend pas en charge la totalité de l’opération. Le reste à payer peut-être réglé par la mutuelle. Il faudra dans ce cas lui faire parvenir un devis et attendre son accord. Le montant de la prise en charge va dépendre du contrat souscrit et peut aller de la télé à la totalité du reste à charge de l’intervention chirurgicale en passant par la chambre individuelle, le lit accompagnant ou les dépassements d’honoraires du chirurgien.

Lire aussi =>  Les méthodes pour arrêter de fumer naturellement

Si la caisse d’assurance maladie refuse de prendre en charge cette intervention. Un recours est possible dans un délai de deux mois à compter de la date de réception de la notification de refus pour faire appel de cette décision. La programmation de l’intervention. Une fois les accords obtenus, l’intervention peut être programmée. Une consultation avec un médecin anesthésiste est obligatoire avant toute opération sous anesthésie générale afin de s’assurer que le patient soit ne bonne santé. Il se peut qu’il prescrive des examens complémentaires ou des prises de sang dont il faudra fournir les résultats au moment de l’hospitalisation. L’anesthésiste sera revu la veille ou le matin de la chirurgie afin de s’assurer que tout va bien.

remise à niveau intervention

Un comparateur pour votre complémentaire santé

Les mutuelles santé, ou complémentaires, sont très importantes de nos jours. En effet, la sécurité sociale ne prend pas tout en charge dans les frais de santé et si vous ne voulez pas couler sous les nombreux frais qu’il est possible d’avoir assez rapidement. Il faut déjà prendre en compte le fait que tous les spécialistes ne sont pas remboursés avec la sécurité sociale. Il est donc essentiel de trouver une mutuelle santé à petit prix pour pouvoir avoir tous les frais de remboursés. Pour avoir la meilleure mutuelle possible, il faut qu’elle corresponde parfaitement à vos besoins.

Pour trouver la plus adaptée au meilleur prix, nous vous recommandons d’utiliser un comparateur. Cela vous permettra de recevoir les offres d’assureurs parfaitement en accord avec vos besoins et votre santé. Il vous suffira de remplir un questionnaire sur votre situation personnelle et vos besoins en matière de santé pour recevoir des dizaines d’offres en quelques minutes seulement. Il ne vous restera plus qu’à choisir celle qui vous correspond le plus avec le prix qui vous arrange. Utiliser un comparateur fera jouer la loi du marché et forcera les assureurs à vous proposer leurs meilleurs prix pour leurs meilleures garanties.

Lire aussi =>  Quels sont les symptômes de la couvade ?

Les meilleures astuces pour économiser sur sa mutuelle santé

Si vous voulez réaliser des économies supplémentaires sur votre complémentaire santé, il existe quelques astuces qu’il ne faut pas négliger. Vous pouvez, par exemple, changer de contrat régulièrement. Dès que vous avez passé un an de contrat avec une assurance, il est parfaitement possible de changer de mutuelle. Et vous pouvez souvent avoir des offres de bienvenue quand vous rejoignez une nouvelle mutuelle. Si vous le faites fréquemment, vous pourrez donc avoir l’assurance de toujours bénéficier des meilleurs prix, tout en gardant les mêmes garanties, ou en les faisant évoluer pour qu’elles soient parfaitement adaptées à votre situation.

Il est également important de comparer plusieurs critères quand vous analysez les mutuelles. Il faudra tenir compte des garanties, bien entendu, mais également des franchises, des plafonds de remboursement ou encore des délais de carence. Tous ces critères jouent sur le prix final d’une complémentaire santé. Nous vous recommandons également de choisir un contrat solidaire et responsable. Respectez également au maximum les réseaux de soins recommandés par votre mutuelle pour faire toujours plus d’économies. Il ne vous reste plus qu’à faire le meilleur choix possible.

5/5 - (3 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.