Un triomphe alpin « époustouflant » propulse l’Australien O’Connor en tête du Tour de France

Un triomphe alpin « époustouflant » propulse l’Australien O’Connor en tête du Tour de France

L’Australien Ben O’Connor a remporté la victoire de l’étape du tour de France à Tignes

Le grimpeur australien Ben O’Connor s’est envolé vers une victoire d’étape en haute altitude sur le Tour de France, lors d’un dimanche froid et pluvieux qui a culminé avec une ascension de 21 km dans la station de ski de Tignes.

Les UAE Emirates ont gardé un œil sur les principaux concurrents avant que leur leader Tadej Pogacar ne fasse une nouvelle fois mal à ses adversaires, renforçant ainsi son emprise sur la tête du Tour, tandis que O’Connor de Citroën AG2R s’est hissé à la deuxième place du classement général.

« C’est époustouflant, ça peut vous faire arrêter votre cœur et c’est ce qui s’est passé pour le mien », a déclaré un O’Connor visiblement ravi.

« Les conditions étaient atroces », a déclaré O’Connor, les coureurs semblant gelés jusqu’aux os sur la ligne d’arrivée, beaucoup tremblant de froid.

L’un d’entre eux, Mark Cavendish, spécialiste du sprint, a pleuré de gratitude envers ses coéquipiers qui l’ont aidé à passer le cap.

Le dernier homme à rentrer à la maison était Nic Dlamini, le premier noir sud-africain à courir le Tour, qui a creusé profondément pour terminer l’étape, arrivant finalement seul à 1h25 du rythme de O’Connor et à 32min de l’homme qui l’a précédé.

Pogacar a montré une fois de plus qu’il est actuellement le plus fort des prétendants au classement général, lorsqu’il a lâché le duo Ineos Geraint Thomas et Richie Carapaz à 4 km de l’arrivée, gagnant 30 secondes supplémentaires pour défendre son titre.

D’autres actualités du Tour de France 20201 :

O’Connor a déclaré plus tôt dimanche qu’il faudrait une sorte de miracle pour qu’il soit dans le top 5 à Paris dans deux semaines.

Il a également insisté sur le fait que tous les espoirs de le voir s’effacer dans les dernières semaines parce que son équipe est plus faible que les autres étaient déplacés.

« Les gars font un travail fantastique, je porte le jaune, ne l’oubliez pas ».

Le Tour a cependant perdu deux gros canons, puisque le dauphin de 2020, Primoz Roglic, a succombé à l’épuisement suite à une chute lundi.

« Je serai de retour l’année prochaine », a promis le Belge.

« Je peux enfin faire une grasse matinée », a déclaré le leader de la course, Pogacar, avec une certaine conviction.

Ben O'Connor tours de france 2021 tignes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *