Les 10 meilleurs films de Richard Donner

Les 10 meilleurs films de Richard Donner

Hommage à Richard Donner : les 10 films qui l’ont fait connaitre

Le lundi 5 juillet, le célèbre réalisateur Richard Donner est décédé à l’âge de 91 ans. Nous nous permettons de rappeler son illustre carrière, qui comprend de nombreux films légendaires encore très populaires aujourd’hui.

Twinky (1969)

Ce film est le premier film à succès de Donner et est très différent de ses autres films. C’est principalement à cause de son genre, qui est plus mélodramatique et légèrement romantique. Twinky (Susan George), seize ans, tombe amoureuse d’un romancier érotique beaucoup plus âgé, Scott Wardman (Charles Bronson). Ses parents rejettent cette relation, et le couple décide donc de prendre une décision radicale : se marier et déménager à New York.

Satan arrive ! (1976)

L’horreur légendaire de Donner Satan arrive ! l’a sans doute aidé à devenir l’un des grands réalisateurs d’Hollywood. Les Thorns sont heureusement mariés, ont des carrières réussies et réussissent dans la vie. Tout ce qu’ils veulent, c’est un enfant. Après la mort de leur enfant immédiatement après sa naissance, ils adoptent un petit garçon, Damien. Robert (Gregory Peck) remarque que des choses terribles se passent autour de Damien. Robert découvrira-t-il l’origine de ces terribles événements ?

Superman (1978)

Tout aussi légendaire est Supermanqui a été coécrite par d’autres grands noms de l’industrie cinématographique tels que le scénariste Mario Puzo et le compositeur John Williams. Parmi eux figurent également les acteurs Christopher Reeve, Marlon Brando et Gene Hackman. Après avoir élu domicile sur la planète Terre sous le nom de Clark Kent, Kal-el utilise ses pouvoirs pour déjouer les plans infâmes de Lex Luthor. Le premier épisode de Superman a connu un grand succès et a mérité une suite, le director’s cut du deuxième épisode étant encore publié en 2006.

Femme faucon (1985)

Instantané de fantaisie Femme faucon raconte l’histoire de Philip Gaston (Matthew Broderick), qui s’enfuit d’une prison située dans la ville d’Aquila, où réside un évêque maléfique (John Wood). Philippe est aidé par le mystérieux chevalier de Navarre (Rutger Hauer), qui a sa grue avec lui. Très vite, Philippe découvre que le couple est maudit par l’évêque d’Aquila, Isabeau (Michelle Pfeiffer) se transformant en grue le jour et Navarre prenant la forme d’un loup la nuit. Le trio décide de vaincre l’évêque et de détruire leur malédiction.

Les coquins (1985)

La même année que Femme faucon Donner a fait un classique américain sans âge. Ce film d’aventure pour enfants, également produit par Steven Spielberg, est un film très caractéristique des années 1980 qui a inspiré de nombreux autres films et séries télévisées. L’un d’entre eux, bien sûr, est Stranger Things. Un groupe d’enfants trouve une carte menant à un trésor de pirates, qu’ils décident de trouver. Leur voyage les mène cependant à travers divers pièges, obstacles et situations dangereuses. Plusieurs des personnages principaux sont également devenus des acteurs à succès, comme Josh Brolin et Sean Astin.

L’Arme Fatale (1987)

Encore un des films cultes de Donner, dont le succès a été tel qu’il a été suivi de trois autres épisodes qui n’ont pas perdu en qualité, ce qui n’est pas du tout habituel. La rumeur veut qu’il y ait des plans pour un cinquième épisode, dans lequel non seulement les stars principales mais aussi Warner Bros. Le premier épisode suit le sergent Roger (Danny Glover) et son nouveau partenaire Martin (Mel Gibson), qui doivent résoudre leurs différends et attraper de dangereux trafiquants de drogue.

Maverick (1994)

Le film précédent a également donné le coup d’envoi des collaborations assez fréquentes de Donner avec Mel Gibson, qui a joué le rôle principal de Bret Maverick dans ce western teinté de comédie. Il doit réunir trois mille dollars pour participer à un grand tournoi de poker où un demi-million de dollars est en jeu. En essayant de réunir l’argent, Maverick tombe sur Annabelle (Jodie Foster) et d’autres personnages qui tentent de contrecarrer ses plans.

Assassins à louer (1995)

L’année suivante, Donner réalise un autre film riche en action et en vedettes, coécrit par Lilly et Lana Wachowski. Le vieux tueur à gages Robert Rath (Sylvester Stallone) était prêt à quitter le métier tranquillement. Mais ce n’est pas si facile et un tueur à gages plus jeune, Bain (Antonio Banderas), est à sa recherche. Rath fait équipe avec Electra (Julianne Moore), une pirate informatique, et ensemble, ils tentent de vaincre Bain.

La conspiration (1997)

Après deux ans, il est revenu à l’action, qui est également associée à une atmosphère légèrement mystérieuse. Jerry Fletcher (Mel Gibson) est un chauffeur de taxi new-yorkais qui aime faire part à tout le monde de ses théories de la conspiration. Cependant, l’une de ses théories se réalise et sa vie est en danger. Jerry ne peut faire confiance à personne, sauf à la femme (Julia Roberts) dont il est amoureux depuis longtemps.

16 Blocs (2006)

C’est son dernier film et on y retrouve le style des films d’action des années 90, si caractéristique de Donner. L’inspecteur de police Jack Mosley (Bruce Willis), qui n’a pas que des problèmes d’alcool, doit transporter un prisonnier au tribunal avant la fin de son service. Mais ce voyage, qui ne fait que 16 pâtés de maisons, se transforme bientôt en le problème le plus difficile que Mosley ait jamais eu à résoudre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *