Comment se termine Only Murders In The Building, saison 1 ?

Comment se termine Only Murders In The Building, saison 1 ?

Comment se termine Only Murders In The Building

La première saison du meurtre mystère humoristique créé par Steve Martin et John Hoffman, disponible en streaming sur Star sur Disney+, s’achève. Voici tout ce qui se passe dans le dixième épisode intitulé « Ouvrir et fermer ».

AVERTISSEMENT :

Ce qui suit est l’explication complète du final de la première saison de Only Murders In The Building et comprend des spoilers majeurs sur tout ce qui se passe. Si vous n’avez pas fini de regarder la première saison ou si vous ne voulez pas gâcher les surprises, nous vous conseillons de ne pas poursuivre votre lecture. Si vous voulez savoir comment se termine Only Murders In The Building.

Qui a tué Tim Kono (Julian Cihi) ?

Cette question trouve enfin sa réponse dans le final de la première saison de Only Murders In The Building. La bassoniste Jan (Amy Ryan) s’avère être le meurtrier de Tim, comme le soupçonnaient Mabel (Selena Gomez) et Oliver (Martin Short).

Jan et Tim avaient entretenu une relation amoureuse ; lorsque Tim a décidé d’y mettre fin, Jan n’a pas pu s’en empêcher. Deux jours après la fin de leur relation, Jan a tué Tim. Tim n’a pas expliqué sa décision de rompre avec sa petite amie, qui soupçonnait l’existence d’une autre femme, à en juger par la bague qu’elle a trouvée dans sa correspondance. Cette bague, cependant, était la preuve que Tim cherchait pour prouver l’innocence de son meilleur ami Oscar Torres (Aaron Dominguez) dans les circonstances qui ont conduit à la mort de Zoe Cassidy.
De gauche à droite : Selena Gomez (Mabel), Martin Short (Oliver) et Steve Martin (Charles) dans une scène de « Only Murders In The Building ». Crédits : Disney+/Star

Only murder in the building

 

Charles-Haden Savage (Martin), cependant, refuse d’écouter les théories de ses deux amis sur sa petite amie. Cependant, alors que les soupçons commencent à s’insinuer dans son esprit, corroborés par le mensonge de Jan sur sa position dans l’orchestre, Charles l’accuse du meurtre. Jan admet sa responsabilité, sachant qu’il a le dessus : il a utilisé un mouchoir pour empoisonner et paralyser Charles afin de l’empêcher de révéler la vérité sur la mort de Tim.

Cela ne s’arrête pas là. Jan veut faire exploser Arconia en remplissant le sous-sol de gaz. Mabel et Oliver parviennent à intervenir, et Jan est neutralisé par Mabel juste à temps pour l’arrivée de la police. Charles, quant à lui, a réussi à enregistrer les aveux de Jan, donnant ainsi aux autorités le pistolet fumant qui leur permettra d’accuser Jan du meurtre de Tim. Cela ressemble à une fin heureuse pour tout le monde, de Mabel et Oscar tombant enfin amoureux et ayant l’esprit tranquille, à Oliver avec son fils et même Charles reprenant contact avec Lucy, la fille de son ex-petite amie Emma.

Lire aussi sur l’actualité

Les réjouissances liées à la résolution de l’affaire sont toutefois destinées à être de courte durée. Alors qu’ils sont sur le point de trinquer au succès de l’opération, Mabel va chercher du champagne lorsque des sirènes au loin annoncent l’arrivée imminente de la police. Un SMS parvient à Oliver et Charles, leur demandant de quitter le bâtiment. Lorsqu’ils arrivent chez Mabel, ils la trouvent couverte du sang de Bunny (Jayne Houdyshell), dont le corps gît à côté d’elle enveloppé dans un sweat-shirt.

La même Bunny qui avait finalement permis au trio de rester à Arconia.

 » Ce n’est pas ce dont ça a l’air « , explique Mabel, racontant qu’elle a ouvert la porte et que Bunny lui est tombée dessus ; l’aiguille à tricoter de Mabel est logée dans la poitrine de la vieille femme. À ce moment-là, la police arrive, arrête Oliver, Charles et Mabel et les emmène sous les yeux ahuris de tous les habitants d’Arconia.

Parmi la foule se trouve Cinda Canning (Tina Fey), qui est là avec son assistante Poppy (Adina Verson). Poppy propose d’enquêter sur cette nouvelle affaire dans un nouveau podcast intitulé « Only Murderers In The Building ». Cinda aime l’astuce :  » C’est moi qui l’ai écrit « , l’avertit-elle, en s’attribuant immédiatement le mérite.

Bande annonce officielle

Notez cette actualité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *