Sweet Tooth avis & critique : L’histoire la plus douce de l’été sur Netflix

Sweet Tooth avis & critique : L’histoire la plus douce de l’été sur Netflix

Sweet Tooth, la nouvelle série fantastique de Netflix

Sweet Tooth, la nouvelle série fantastique de Netflix, est arrive sur nos écrans le 4 juin. Culture commune a présenté la série en avant-première et nous vous présentons ci-dessous les impressions sans spoiler afin que vous sachiez à quoi vous attendre.

L’histoire de cette série originale

La série nous entraîne dans un monde post-apocalyptique basé sur le DC comic du même nom créé par Jeff Lemire. Jim Mickle et Beth Schwartz écrivent la série et je peux dire qu’ils ont réussi une adaptation très douce selon les normes de la télévision.

Tout commence par un virus mortel qui devient une pandémie, une grande partie de l’humanité perd la vie et des troubles éclatent partout. Au milieu de l’agitation du virus, un autre événement inattendu va se produire. Les humains cessent de donner naissance à des bébés normaux et naissent désormais sous forme d’hybrides. Des bébés mi-humains mi-animaux remplacent notre espèce, soulevant d’énormes questions sur leurs origines. Ainsi, de nombreuses personnes, ne sachant pas si les hybrides sont le résultat du virus, les traquent et les tuent.

Dans un monde plein d’incertitudes et de dangers, notre protagoniste est Gus, un hybride mi-garçon mi-cerf qui vit depuis dix ans isolé dans sa cabane dans les bois. Gus va rencontrer de manière inattendue un vagabond nommé Jepperd et ensemble, ils vont se lancer dans un étonnant voyage afin que Gus apprenne des choses sur ses origines. Leur voyage et leur histoire sont une aventure pleine de situations inattendues, de nouvelles amitiés et de nouveaux ennemis. Gus doit s’adapter à un environnement hostile, loin de la sécurité de sa maison, plein de menaces pour son espèce et au-delà.

Les intrigues

Bien sûr, en plus du duo central fictif, nous avons également des intrigues secondaires avec d’autres personnages qui, au début, semblent n’avoir aucun lien, mais à la fin de la saison, vous vous rendrez compte que les personnages sont liés d’une manière très agréable. Ainsi, dans ces histoires plus courtes, vous verrez certainement des choses auxquelles vous ne vous attendiez pas et qui pourraient vous choquer, ce qui donne à la série une carte forte qui ne se contente pas de monopoliser les personnages principaux tout en donnant des histoires mais aussi des sous-intrigues avec beaucoup d’intérêt.

Sweet Tooth n’est pas une série irréprochable !

Sur le plan scénaristique, Sweet Tooth n’est pas une série irréprochable ni particulièrement originale, mais je peux dire avec certitude qu’elle parvient à raconter une histoire très douce. Peut-être la plus belle histoire que j’ai vue ces derniers temps. Il parvient à raconter une histoire en illustrant les mauvais choix que nous faisons et la manière dont nous pouvons nous amender, tout en encourageant la recherche de l’importance de la famille, à la fois comme mot et comme institution. Un excellent travail est fait dans le développement, la présentation et aussi la liaison des personnages.

Chaque personnage a sa part de temps dans l’histoire, sans que l’on se lasse d’informations et de drames inutiles, mais juste ce qu’il faut pour mieux les comprendre. Les acteurs sont plutôt bons, mais le duo central parvient à impressionner. Nonso Anozie est parfait pour le personnage du géant acacus et je pense que les observateurs le mettent désormais en vedette. D’autre part, la petite star du spectacle, Christian Convery, est si gentil et plein d’énergie qu’il est impossible de ne pas aimer Gus. Sa performance mérite également d’être commentée, car il passe par différentes phases et parvient à les capturer parfaitement !

La mise en scène de Sweet Tooth est un autre point fort de la série et comment pourrait-elle ne pas l’être puisqu’elle a été filmée dans le cadre magique de la Nouvelle-Zélande. Les paysages ne manqueront pas de vous faire voyager et les effets ajoutent au sentiment d’apocalypse dont la série a besoin.

Bande annonce de la série Sweet Tooth de Netflix

Il s’agit d’une production coûteuse et Netflix et Warner Bros ont certainement investi dans cette série avec une équipe de producteurs d’élite : Susan Downey, Amanda Burrell, Linda Moran et bien sûr l’homme de fer Robert Downey, Jr. lui-même. La première saison raconte une douce histoire d’amour et de famille dans un contexte apocalyptique et apporte également de nombreuses réponses que l’on n’attend pas d’une telle série.

La fin de la saison promet certainement une continuité avec des pôles de personnages à un moment critique.

Retrouvez les dernières sorties de Netflix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *