Feux d’artifice : quelles sont les normes ?

Feux d’artifice : quelles sont les normes ?

Les feux d’artifice sont partie intégrante de nos fêtes. Ils clôturent avec panache nos festivités pour le plus grand bonheur des grands et des petits. Toutefois, les produits pyrotechniques doivent être manipulés avec précaution. Des normes sont à respecter et avant de les lancer, il est nécessaire d’obtenir des autorisations. Suivez le guide.

Les normes appliquées aux produits pyrotechniques

Avant de faire l’acquisition de produits pyrotechniques, vous devez connaître les différentes catégories qui sont au nombre de quatre. La catégorie F1 sont des feux d’artifice qui ne présentent qu’un très faible niveau de danger, mais qui ne peuvent être mis à la disposition des enfants de moins de 12 ans. Ils peuvent être utilisés dans des endroits confinés, à l’air libre comme en intérieur. Les catégories F2 et F3 s’adressent aux personnes ayant au moins 18 ans. Ils sont réservés à une utilisation extérieure, dans un parc privé par exemple. Ils sont dits artifices de divertissement. La catégorie F4, quant à elle, est réservée aux seules personnes maîtrisant la manipulation des produits pyrotechniques.

Les feux d’artifice dédiés aux salles de spectacles ou les pièces de théâtre sont catégorisés T1 et T2. Nous vous recommandons de vérifier que les produits que vous achetez portent bien le marquage « CE » et que les instructions sont en français, comme ceux disponibles sur Pyroshop, site spécialisé dans les feux d’artifice au détail (compacts, chandelles, artifices de scène, fumigènes, feux à main, pétards et fusées…) et la formation d’artificiers.

feux-d-artifice-quelles-sont-les-normes

La formation pour devenir artificier qualifié

La manipulation des feux d’artifice F4 et T2 est réservée aux personnes ayant suivi une formation d’artificier auprès d’un centre de formation agréé. À la fin de celle-ci, les nouveaux artificiers obtiennent un Certificat F4T2. Les futurs artificiers peuvent intégrer une formation de niveau 1 ou de niveau 2. Ce dernier leur donne la possibilité de manier tous les types de produits pyrotechniques sans restriction, comme ceux que l’on admire lors de la fête nationale, dans les grands concerts, ou les spectacles pyrotechniques.

Les démarches à mener pour des tirs de feux d’artifice

Si les normes des produits doivent être respectées à la lettre pour éviter tout risque de danger, leur utilisation doit être conforme à la réglementation en vigueur dans votre préfecture. Ainsi, si vous projetez de tirer les feux des catégories F2 et F3 depuis votre jardin et que la quantité de poudre noire utilisée est inférieure à 35kg, il n’est pas utile d’effectuer une démarche administrative. Si le terrain ne vous appartient pas, vous devez obtenir l’accord du propriétaire. Les voisins immédiats seront aussi prévenus de l’heure du tir pour éviter les plaintes pour nuisances sonores.

L’aval de la mairie est nécessaire. Pour ce faire, il suffit de joindre une demande d’autorisation au formulaire d’information de tir de feux d’artifice. Et comme précédemment, prévenir les voisins au terrain est une étape indispensable. À noter qu’un Cerfa peut être demandé si les tirs concernent des pièces de plus de 35 kg de poudre noire, ce qui peut être le cas lors de certains spectacles. Quoi qu’il en soit, avant d’en organiser un, consulter le site de la mairie est un impératif, car malgré le droit à des tirs toute l’année, certaines périodes sont sensibles comme lors des canicules ou quand les pics de pollution aux particules fines sont trop élevés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *