Comment bénéficier des aides de l’ANAH ?

Comment bénéficier des aides de l’ANAH ?

Comment être éligible aux aides de l’ANAH ?

L’agence nationale de l’habitat est une organisation publique qui est sous la protection de trois ministères. Citons la Cohésion des territoires ainsi que la relation des collectivités territoriales et du ministère de la Transition écologique. En outre, l’ANAH est sous la garde du ministère de l’Économie, des Finances ainsi que de la Relance. Lisez la suite dans notre article !

Cet établissement public à la charge d’apporter de l’aide ainsi que d’améliorer les états des biens immobiliers privés. Une aide financière sera adressée aux propriétaires afin de réaliser leurs travaux d’amélioration.

Qui peut bénéficier des aides de l’ANAH ?

Le propriétaire occupant

Un propriétaire qui occupe son propre logement a droit à l’aide de l’ANAH. Comme toute autre aide financière, des critères doivent être remplis avant la signature du contrat. En outre, le logement sur lequel la rénovation va avoir lieu doit être âgé de 15 ans au minimum. Cette aide ne peut être utilisée que par un individu ayant recours au prêt à taux zéro depuis au minimum 5 ans. De plus, un plafond de budget est appliqué. Le coût minimum de la réhabilitation doit être de 1 500 euros. Vous devez, de même, réaliser vos travaux avec une entreprise RGE.

Le propriétaire bailleur

L’aide apportée au propriétaire bailleur est forfaitaire. Celle-ci sera en fonction des ressources ainsi que des travaux à exécuter. Votre aide vous sera versée seulement après la présentation de votre facture. C’est-à-dire après les travaux. Pour cela, vous devez avoir un logement qui date de plus de 15 ans. De même, comme pour les propriétaires occupants, le dédit projet doit être effectué par une entreprise reconnue garante de l’environnement. D’autre part, vous devez délivrer les attestations relatives à votre engagement.

Lire aussi =>  LA différence entre un panneau solaire et photovoltaique va vous surprendre

Les copropriétés

L’ANAH peut financer des travaux de rénovation énergétique grâce à son programme d’aide pour les copropriétés. Les syndicats des copropriétés peuvent bénéficier des financements de l’ANAH, à condition qu’il s’agisse d’une réhabilitation des parties communes. De ce fait, le montant des travaux ne doit pas dépasser de 180 euros par appartement. En effet, la copropriété doit remplir certaines conditions, dont la possession de 75 % des résidences dominantes au minimum. Quant à la performance énergétique, elle doit connaître une élévation de 35 % au moins.

France Renov

 

Les aides proposées

Différentes aides sont disponibles chez l’ANAH en fonction des travaux à réaliser. Pour les travaux d’amélioration énergétique, optez pour Ma Prime Rénov Sérénité ainsi que Ma Prime Rénov. À propos des copropriétés, vous pouvez choisir Ma Prime Rénov Copropriété. En outre, vous pouvez faire une demande d’aide chez l’ANAH pour vos travaux de réhabilitation du logement. Dans ce cas, le financement Habiter Serein est l’option à choisir. Pour la réglementation de vos gaspillages énergétiques, choisissez l’apport Habiter Facile. Si vous êtes propriétaires bailleurs, le Loc Avantage est fait pour vous.

Les étapes à suivre

Avant toute chose, vous devez savoir que les demandes sont toutes effectuées en ligne grâce au site de l’ANAH. Votre éligibilité peut être vérifiée sur ce même site. Une création de comptes est nécessaire, mais cela n’est possible qu’en fonction de vos revenus. Un versement d’aide vous sera alors accordé pour une durée de 3 ans. Avec cet accord, vous pouvez commencer vos travaux de rénovation. À la fin des travaux, il vous suffit d’envoyer la facture de la réhabilitation à l’ANAH et votre aide vous sera versée.

Lire aussi =>  Savez-vous calculer le véritable rendement d'un panneau solaire ?

Les conditions à remplir

Le coût total de vos travaux doit être supérieur ou égal à 1 500 euros sans inclure les taxes. Certains travaux ne sont pas éligibles. Il s’agit des décorations, d’une nouvelle construction ainsi que l’agrandissement de votre logement. D’une part et d’autres, votre bien immobilier doit être doté d’un âge de plus de 15 ans. Une résidence secondaire ne peut pas tirer profit de cette aide. Un engagement est nécessaire après les travaux : vous devez y habiter pendant les six années à venir.

Conclusion

Pour la rénovation de vos travaux de réhabilitation, l’ANAH vous offre des financements. Pour en bénéficier, tâchez de remplir toutes les conditions primordiales.

Source : Le Blog Finance (https://www.leblogfinance.fr/)

Notez cette actualité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *