Comment devenir Freelancer ?

Comment devenir Freelancer ?

Comment se déclarer en tant que freelance ?

Le statut de freelance est une réalité qui intéresse de plus en plus de personnes dans le monde professionnel. En effet, c’est une manière de travailler qui ne soumet le professionnel à aucune hiérarchie de manière formelle. Il officie donc en tant que prestataire de services pour les structures ou entreprises avec lesquelles il travaille. Beaucoup de personnes cherchent de ce fait à accéder à une telle situation pour soutenir leur statut de salariés ou pour s’affranchir de certaines contraintes. Il vous faut cependant connaître les tenants et aboutissants d’une telle réalité avant d’y prétendre. Voici un article qui vous explique comment devenir freelancer.

S’informer sur le marché

C’est une bonne chose de devenir freelancer, mais il faut savoir si ce choix est pertinent.

Vous devez alors vous informer sur les réalités du marché avant de décider s’il faut vous lancer ou non. Vous devez commencer par vous informer des conditions de vie et de travail des acteurs du domaine. Si le marché du freelancing n’était pas très connu il y a plusieurs années, il connaît une popularité en constante ascension depuis les 10 dernières années.

Il ne sert donc à rien de se lancer sur un marché saturé alors qu’il y a peut-être de meilleures options. C’est d’ailleurs ce secteur qui a donné vie au statut d’auto-entrepreneur qui a évolué pour donner celui de micro-entrepreneur aujourd’hui. Il est considéré aujourd’hui qu’un freelance est un entrepreneur qui travaille seul. Vous devez ensuite essayer de vous informer sur les secteurs qui sont le plus à même de vous accueillir en tant que freelancer.

Lire aussi =>  Le marketing d’affiliation avec Facebook

S’il est vrai que vous ne pouvez travailler en tant que freelancer que dans des secteurs où vous avez des compétences, ce seul critère de choix est insuffisant selon certains rapports. En effet, certains secteurs sont assez saturés et débordent déjà. Vous ne gagnerez de ce fait rien à vous y insérer. Vous n’aurez peut-être pas la possibilité de travailler une seule fois en choisissant le mauvais secteur. Il vous faut ainsi chercher les secteurs dans lesquels il y a une forte demande et pas forcément un grand nombre de travailleurs.

Il y a par exemple le secteur de l’informatique qui connaît une forte activité et qui offre toujours des possibilités aux nouveaux travailleurs indépendants qui s’y lancent. Un grand nombre de travailleurs dans un domaine ne veut pas toujours dire qu’un nouveau freelance ne peut pas y trouver son compte. Il vous faut donc procéder à des recherches approfondies pour faire le meilleur choix possible.

Opter pour un statut juridique précis

freelance

Le statut juridique est la forme conventionnelle sous laquelle l’État reconnait un travailleur (indépendant ou non). S’il est nécessaire d’opter pour l’un d’eux, le choix à faire varie selon des réalités qui vous sont propres. Il vous faut par exemple prendre en compte votre projet professionnel, vos besoins personnels et le niveau de développement auquel vous aspirez pour votre activité. Vous devez également prendre en compte le fait que chaque statut possède des réalités propres.

La microentreprise

La microentreprise, autrefois auto-entreprise, est une forme sous laquelle la grande majorité des freelances décide de travailler. Il s’agit d’un régime très profitable aux travailleurs indépendants à bien des égards. Pour commencer, les implications sur le plan fiscal ne sont pas très contraignantes au niveau de ce type de régime. Il s’agit aussi d’un moyen de se lancer dans son activité personnelle avec un niveau très bas de risque, comparativement à ce qui se fait au niveau des autres régimes.

Lire aussi =>  Comment faire connaître son entreprise dès la rentrée ?

L’entreprise SASU/SAS

La société par actions simplifiée (SAS) ou société par actions simplifiées unipersonnelle (SASU) est un choix qui vous permet de sécuriser votre patrimoine personnel en tant qu’entrepreneur. Une autre raison qui pousse les travailleurs indépendants à opter pour le statut SASU ou SAS est que les dividendes n’y sont pas touchés par les cotisations sociales.

L’entreprise EURL ou SARL

L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) et la société à responsabilité limitée (SARL) sont également un statut de personne morale qui avantage le travailleur indépendant sur certains plans. Lorsque vous choisissez un tel régime, votre patrimoine personnel n’est nullement impliqué en cas de faillite de la personne morale par exemple. Il s’agit d’une forme juridique avec laquelle l’entreprise peut enregistrer jusqu’à 100 associés et qui n’est pas subordonnée à un seuil de capital.

L’entreprise EI ou EIRL

L’entreprise individuelle (EI) et l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) sont des formes juridiques impliquant une personne physique. Il n’y a pas d’obligation de capital avec une telle option alors que l’imposition s’applique sur le revenu (IR). Votre patrimoine personnel est protégé avec cette forme juridique en cas de difficultés. Il vous faut aussi savoir que le thème “entreprise individuelle” comprend également le statut de micro-entreprise avec les spécificités qui y sont liées.

Étudier le marché

Vous pouvez faire un travail de qualité en trouvant le bon secteur et avoir les compétences nécessaires pour y faire carrière sans atteindre vos objectifs. Vous devez donc commencer par analyser l’accessibilité du marché et le profil général de vos cibles. Il va ensuite falloir travailler à identifier votre cible principale, votre cœur cible et votre cible secondaire. Vous devez par ailleurs veiller à mettre autant d’énergie dans la recherche de la cible que dans l’analyse du marché concurrentiel. En effet, produire des résultats implique également de s’informer de ce que font les concurrents pour optimiser la qualité de ses prestations.

Lire aussi =>  Combien coûte un site web professionnel ?

Monter un business plan digne du nom

Pour faire long feu sur le marché professionnel en tant que travailleur indépendant, il vous faut monter un business plan solide, réaliste et détaillé. L’analyse du marché et de la concurrence va vous permettre par exemple de définir une méthode de travail et des tarifs à appliquer qui vous permettront de vous imposer assez rapidement. Vous devez éviter au maximum les improvisations lorsque vous aspirez à devenir un travailleur indépendant crédible. Vous devez ensuite définir vos honoraires et vos modalités de travail.

Pour conclure

La stratégie marketing est un facteur clé dans le chiffre d’affaires de n’importe quelle entreprise. Vous devez donc établir un plan bien précis et y insérer toutes les manoeuvres que vous allez utiliser pour communiquer et prospecter des clients afin de gagner en notoriété.

Notez cette actualité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *