Resident Evil Bienvenue à Raccoon City : Les fans on des avis mitigés !

Resident Evil Bienvenue à Raccoon City : Les fans on des avis mitigés !

Resident Evil Bienvenue à Raccoon City : Plus un film de science-fiction que d’horreur !

La série de films Resident Evil existe depuis 15 ans, avec six films à l’affiche.

Le film récemment sorti a reçu des réactions mitigées. Les personnes qui ont suivi la série depuis le début l’attendaient avec impatience et auraient sans doute aimé le film dans une certaine mesure.

Si vous vous êtes adonné à Resident Evil à un moment ou à un autre de votre vie, vous ne trouverez rien de nouveau dans ce jeu Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City.  La raison en est que presque tous les personnages du film proviennent du jeu lui-même, et que le déroulement du film ne fait que suivre le jeu.

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City, qui est Ada Wong ?

Les réalisateurs se sont donné beaucoup de mal pour éviter d’inclure autant de personnages principaux dans le film dès le début. C’est pourquoi vous pouvez voir Ada Wong dans les scènes du générique de fin de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City.

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City : explication finale et critique
Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City – Ada Wong travaillant avec Wesker (Image source – Sony Pictures)

Dans Resident Evil 2, nous avons vu qu’Ada Wong était chargée de collecter et de voler des échantillons de G-Virus. Les réalisateurs estiment que même si le personnage d’Ada se retrouve dans les dernières scènes du film, il s’agit pour elle d’un tout nouveau départ.

En parlant d’Ada Wong en particulier, il serait difficile de la connaître uniquement pour son rôle dans Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City. La condition préalable est que vous ayez vu la première partie du film pour y accéder.

Nous parlons de Ada, qui travaille pour « l’Organisation », une organisation rivale des Parapluies. On ne sait pas grand-chose de cette entreprise en dehors des Parapluies. Il n’a dirigé cette entreprise qu’une seule fois, jusqu’à ce que cette dernière fasse faillite et vende ensuite l’entreprise à son rival.

Dans le film, la société ressemble davantage à un groupe mystérieux, et Ada et Wesker étaient des employés de cette société. En fait, les choses ont peut-être commencé à changer pour Ada aussi après que la société a été rachetée par la société rivale Parapluie.

Nous pouvons nous attendre à ce que d’autres dimensions de ce personnage apparaissent dans les futures suites du film, s’il y en a.

Voir la bande-annonce de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City

Y a-t-il des scènes de post-crédits dans Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City ?

Oui, il y a eu une scène après le générique que l’on peut qualifier sans risque de scène de post-crédits.

Dans la scène du générique de fin, nous avons vu Albert Wesker être libéré du sac mortuaire, ce qui était l’une des scènes les plus excitantes du film. Ici, dans cette situation, Albert semblait très confus quant à savoir s’il était encore vivant ou non, et au milieu de tout cela, nous avons vu Ada Wong entrer. Elle est entrée et a prêté ses lunettes de soleil distinctives.

Maintenant, ces lunettes de soleil vont aider Albert à retrouver sa vue perdue. En fait, cette scène introduit l’un des aspects les plus critiques du film que vous auriez manqué. Elle aide Wesker, ce qui indique en fait qu’elle travaille avec Wesker.

Cette scène est extrêmement importante en raison d’un aspect que beaucoup d’entre nous négligent probablement : les réalisateurs ont essayé d’insinuer que tout ce qu’Ada a fait jusqu’à présent n’était pas contre l’entreprise, mais spécifiquement pour le bien-être de l’entreprise.

La question qui se pose ici est de savoir si vous êtes complètement contre le groupe mystérieux ou si vous vous aidez vous-même, une question à laquelle Resident Evil : Welcome to Raccoon City n’a pas répondu.

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City : explication finale et critique
Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City – explication et analyse de la fin (par photos – Sony Pictures)

A lire aussi

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City vivra-t-il une suite ?

Pour répondre à cette question, si Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City a maintenant une suite, ce serait une tâche assez difficile. Et c’est parce que ni les réalisateurs ni Sony Pictures n’ont fait de commentaires à ce sujet.

En fait, nous pourrions nous attendre à une suite de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City, mais cela n’est pas certain tant que nous n’aurons pas reçu un texte officiel des fabricants.  Néanmoins, nous pourrions voir Resident Evil : Code Veronica et Resident Evil 4 sur les cartes.

Les aspects directionnels de tous les films jusqu’à présent ont été énormes, et nous nous attendons à ce que la même touche directionnelle soit apportée aux futurs films Resident Evil.

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City, notre avis

La ligue Resident Evil a duré 15 années consécutives, avec six films sortis pendant cette période.

Ce tout nouveau film semble être une adaptation lente du jeu qui tente d’évoquer l’horreur chez le public, mais il lui manque encore un élément essentiel.

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City : explication finale et critique
Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City – explication et analyse de la fin (par photos – Sony Pictures)

Si vous aimez le jeu et que vous vous êtes déjà laissé tenter par Resident Evil par le passé, le film n’a franchement rien d’intriguant pour vous cette fois-ci.

Le film a toute la mission d’un jeu, juste un piment avec des éléments d’horreur qui semble gâcher tout cela.De plus, presque tous les personnages de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City sont issus du jeu, donc si vous avez vu le jeu, vous risquez de trouver cela très perturbant.

L’histoire de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City est celle d’enfants devenus adultes, puis de leur voyage pour sauver la ville d’un groupe mystérieux dont le destin est la destruction immédiate de la ville.

L’intégralité de l’intrigue de ce film est présentée, de sorte que vous ne manquerez rien de ce qui se passe à la moitié du film. À un certain moment du film, on a tendance à ne plus savoir si le film se concentre sur le sauvetage de la ville ou sur le retour de l’horreur sur le public car, franchement, le film n’a pas fait les deux correctement.

On dirait plus un film de science-fiction plutôt qu’un film d’horreur. Les scènes finales du film, dans lesquelles on voit la série Anderson se dérouler dans des cachettes souterraines avec des zombies qui bombardent, avaient un élément d’horreur.

A un moment du film, on ne voit pas un instant ici et là, comme s’il n’y avait pas d’affrontement avec les zombies, enfin, en mettant ça de côté, on peut dire que les zombies ont perdu quelque part aussi. En dehors de certaines parties du film où l’on voit des efforts pour initier le public à l’horreur, le film n’a rien de plus à offrir.

Une grande partie du film consistait à éliminer un groupe rival qui allait sûrement détruire l’économie de Raccoon City.  Cela a conduit à une grande dose de scènes de combat qui se sont avérées très répétitives, car vous étiez ici pour voir l’élément d’horreur, pas les éléments de science-fiction amusants.

Notez cette actualité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.