Est-ce que Tokyo meurt dans La Casa de Papel saison 5 de Netflix? Voici la réponse

Est-ce que Tokyo meurt dans La Casa de Papel saison 5 de Netflix? Voici la réponse

Est-ce que Tokyo meurt ? Son sort est révélé à la fin de la Casa de Papel partie  1.

Est-ce que Tokyo meurt ? Beaucoup s’interrogent sur le sort du personnage joué par Úrsula Corberó dans La Casa de Papel. La série est revenue  ce vendredi 3 septembre avec la première moitié de la cinquième et dernière saison. Après avoir dit au revoir à Nairobi (Alba Flores), est-il temps de dire au revoir à un autre personnage emblématique de La Casa De Papel sur Netflix ? Trouvez la réponse ci-dessous.

AVERTISSEMENT : Ce qui suit est l’explication complète de la fin du premier volume de la cinquième partie de La Casa De Papel et comprend des spoilers majeurs pour tout ce qui se passe. Si vous n’avez pas encore fini de regarder la cinquième partie ou si vous ne voulez pas gâcher les surprises, nous vous conseillons de ne pas continuer à lire.

Si vous voulez savoir si Tokyo meurt dans La Casa de Papel saison 5 Volume 1,
Malheureusement, ce que beaucoup craignaient est vrai : Tokyo ne survit pas à la fin du volume 1 de la saison 5. Silene Oliveira, son vrai nom avant de rejoindre la bande du professeur, meurt dans une confrontation avec le commandant Sagasta (José Manuel Seda), le chef des forces spéciales que le colonel Tamayo (Fernando Cayo) a autorisé à exterminer la bande, et le perfide Gandía (José Manuel Poga), le chef de la sécurité de la Banque d’Espagne et l’assassin de Nairobi.

C’est vrai : Tokyo ne survit 😢

Après avoir été séparés par leurs camarades, dans le cinquième épisode, Denver, Manille et Tokyo battent en retraite dans la cuisine de la Banque d’Espagne. Gandía, Sagasta et les soldats des forces spéciales les ont pris au piège, mais Denver et Manille parviennent à gagner du temps en barricadant la porte avec le comptoir en fonte de la cuisine.

Alors que les hommes de Sagasta tentent de percer le garde-manger, les tireurs d’élite de Cañizo postés sur le bâtiment d’en face frappent Tokyo, qui se retrouve avec cinq balles dans le corps. Rio (Miguel Herrán) tente désespérément de rejoindre son amant et, à l’aide d’un marteau-piqueur, commence à ouvrir un trou dans le plafond, à l’endroit exact où se trouve la cuisine à l’étage supérieur.
Tokyo est gravement blessé, et ne pourra peut-être pas faire le saut dans le port alimentaire. Plus que tout, une personne devra rester et gagner du temps et s’occuper de la cuisine pour permettre aux deux autres de descendre en rappel. « Je ne te laisse pas ici », dit Denver à Tokyo, ajoutant : « Mon père est mort lors d’un braquage, et je ne vais pas laisser une sœur mourir aussi ». Tokyo lui assure que tout ira bien, et c’est ainsi que Manila (Belén Cuesta) et lui rejoignent Stockholm dans le bureau situé six étages plus bas.

Lire aussi :

Tokyo reste seule dans la cuisine

Tokyo reste seule dans la cuisine, en sang, tandis que Rio parvient à créer un trou assez grand pour y passer un bras et tenir la main de Tokyo, mais pas pour la faire sortir de cet enfer. Les militaires font exploser le comptoir de cuisine en fonte et se préparent à la confrontation finale avec Tokyo. « Je suis très heureux que vous soyez là », dit ce dernier à Rio, qui poursuit : « Vous devez vivre plusieurs vies, mon amour ». Ces mots ont le goût de l’adieu, et Rio le sait. Tokyo dit au revoir à son bien-aimé, l’incitant à partir car la fête est sur le point de commencer.
poursuivre la lecture après la publicité

Tokyo est prise au piège par les soldats de Sagasta trop nombreux

Alors que les soldats de Sagasta se dispersent dans la cuisine, Tokyo ouvre le feu, mais ils sont trop nombreux et elle finit par être touchée à nouveau par les balles de ses ennemis. Lorsqu’elle ouvre à nouveau les yeux, Tokyo est allongée sur le sol dans les décombres. Gandia se tient au-dessus d’elle, un sourire moqueur aux lèvres.

Convaincu qu’il la tient, Gandía s’apprête à exécuter Tokyo en la frappant au front. Le dernier mot n’a pas été dit : souriante, Tokyo ouvre la main pour lui montrer les loquets de sécurité des grenades qu’elle portait sur la bandoulière de sa poitrine, toutes prêtes à exploser dans quelques instants. Lorsque Gandía réalise ce qui va se passer, une grimace terrifiée envahit son visage. Tokyo répond par un clin d’œil. Le dernier geste intrépide de rébellion qu’il fera de son vivant.
« Je ne suis pas quelqu’un qui vieillit en prison, je suis quelqu’un qui s’échappe, et si mon corps ne peut pas s’échapper, laissez au moins mon âme s’échapper », dit le narrateur de Tokyo juste avant l’explosion qui tue Gandía et submerge les autres soldats.

Lire aussi :

La mort de Tokyo en vidéo

Denver et Rio, que deviennent-ils ?

Denver, Rio et le reste de la bande réalisent dans le rugissement que Tokyo s’est sacrifiée pour eux : elle a été leur ange gardien, leur permettant de se mettre en sécurité. Et ce n’est pas tout : en tuant Gandía, Tokyo a obtenu justice pour la mort de son meilleur ami Nairobi.
Tokyo a vécu de nombreuses vies, et maintenant elle sentait qu’il était temps d’arrêter de courir. C’est ce qu’elle a eu l’impression de faire, toute sa vie : fuir.

Des vols, des responsabilités, et même de son bien-aimé René (Miguel Ángel Silvestre), qui a été laissé dans une mare de sang après un coup raté. Désormais, Tokyo ne fuit plus : il regarde ses démons droit dans les yeux, leur sourit et leur fait des clins d’œil.
Lorsqu’elle a réalisé qu’elle n’aurait aucune issue à cette situation, Tokyo a choisi d’être celle qui permettrait à ses frères et sœurs d’être sauvés.

Le professeur, en proie à une crise de panique, se réfugie dans la salle de bains : comment va-t-il faire maintenant que Tokyo n’est plus là ? Nous le découvrirons dans le volume 2 qui sortira en décembre.

Lire aussi : La casa de papel saison 5 Nairobi enceinte du Professeur !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *