Voyage au Japon : sa nature et sa culture des sabres vous fascineront

Voyage au Japon : sa nature et sa culture des sabres vous fascineront

Découvrir la nature et la culture du Japon

La plus grande ville du Japon est sa capitale Tokyo, qui avec l’agglomération, compte plus de 37 millions d’habitants.

Le Japon est un pays insulaire situé en Asie de l’Est. Les Japonais ou Nippon,  un nom symbolique qui est une combinaison de deux idéogrammes, signifiant respectivement soleil et commencement.

japon Agglo

Éléments et caractéristiques géographiques

Il est également connu comme le pays du soleil levant. Le pays insulaire s’étend sur une grande partie de l’archipel japonais, dans le nord-ouest de l’océan Pacifique et le long des côtes de la Russie et de la Corée, dont elle est séparée par la mer du Japon.

Il se compose de quatre grandes îles, Hokkaido, Shikoku, Kyushu et Honshu, qui sont également accompagnés de milliers de plus petites (en fait, l’archipel du Japon se compose de 6 852 îles).

La plupart d’entre eux sont montagneux et volcaniques par exemple, le plus haut sommet du Japon, le mont Fuji, est un volcan.

mount-fuji
Mont FUJI

Le japon a une population de 125 960 000 habitants, selon une estimation officielle pour 2020, et une superficie totale de 377 972 kilomètres carrés. La plus grande ville du Japon est sa capitale Tokyo, qui, avec la zone métropolitaine, compte plus de 30 millions d’habitants. C’est la plus grande région métropolitaine au monde. Les Japonais représentent 98,5 % de la population du pays.

Énormément fantasmé dans la culture populaire, le katana n’est en vérité qu’un terme qui regroupe l’ensemble de tous les sabres créés au Japon.

Ou acheter un katana ?

L’achat d’un Katana nécessite d’être correctement conseillé et accompagné. C’est pourquoi vous devez impérativement vous adresser à un expert dans ce domaine. Malheureusement, il n’existe pas beaucoup, en France, de magasins spécialisés dans la vente de katana. Cela rend la chose encore plus difficile. Bonne nouvelle, avec la vente en ligne il est désormais possible de s’adresser à un expert, même si celui-ci n’est pas dans votre ville. les technologies numériques rendent la vente en distance encore plus facile ! Nous pouvons vous recommander cette boutique en ligne si vous souhaitez vous procurer un Katana authentique.

Types de sabres japonais : Katana, Tachi, Wakizashi, Nodachi

On peut qualifier sans problème tous ces armes d’ancêtre du katana. Il s’agit de sabres, ce qui signifie qu’un seul des côtés de l’arme est coupant, à la différence d’une épée, qui est affûté des deux côtés.

Au moment de la forge, plus ces sabres étaient fins et longs et plus la lame se courbait, les forgerons se battaient donc contre cette courbure réputée pour rendre l’arme plus fragile. Déjà à cette époque, le sabre n’est pas seulement une arme, il s’agit d’un objet d’art qui doit être apprécié et respecté autant que craint. La technique de forge de l’époque n’étant alors pas assez développée pour pouvoir décorer une lame sans la rendre plus fragile, ce sont surtout les fourreaux qui sont stylisés et décorés.

Tachi

Le tachi est un type de sabre japonais, souvent décrit comme étant plus long et plus courbé que le katana. Il était principalement utilisé pour le combat à cheval, car il peut être facilement dégainé et utilisé pour attaquer les fantassins ennemis.

C’est l’ancêtre du katana, car c’était le sabre utilisé par les bushi, la classe guerrière du Japon féodal. En effet, lorsqu’elle a évolué vers sa forme suivante, les deux types d’épées ne différaient que par la façon dont elles étaient portées et par les accessoires qui étaient fixés aux lames.

Katana

samurai
samurai

Le katana est un type de sabre japonais, communément appelé “sabre de samouraï”. Le katana se caractérise par son aspect distinctif : courbé, fin, avec une lame à un seul tranchant, un garde-main rond ou carré (tsuba) et une longue poignée pour une utilisation à deux mains. Historiquement associé aux samouraïs du Japon féodal, il tire sa renommée de sa lame tranchante et de sa capacité à couper presque tout.

Il trouve son origine dans la période Muromachi (1392-1573) et résulte de l’évolution des conditions de combat qui exigeaient désormais des temps de réaction plus rapide. Comme les samouraïs portaient des katanas dont la partie tranchante de la lame était orientée vers le haut, alors qu’auparavant la lame était orientée vers le bas, ils pouvaient dégainer leur sabre et blesser leur adversaire en un seul mouvement.

La longueur de la lame du katana commence à varier de manière significative avec le temps. À la fin du 14e et au début du 15e siècle, les lames de katana mesuraient environ 70-73 cm de long. Au début du 16e siècle, la longueur était d’environ 60 cm, et à la fin du même siècle, elle était revenue à environ 73 cm.

Wakizashi

Le wakizashi (le mot signifie “percer les côtes”) est un sabre traditionnel japonais à lame courte, dont la longueur varie entre 30 et 60 cm, et se situe généralement autour de 50 cm. Il est similaire au katana, mais plus court, et est généralement plus court que le kodachi (“petit sabre”). Le wakizashi, ainsi que le katana, accompagnaient les samouraïs du Japon féodal. Lorsqu’ils les avaient ensemble, la paire était appelée daishō, ce qui signifie littéralement “grand et petit”. Le katana était souvent appelé “l’épée” ou “l’épée longue” tandis que le wakizashi était “l’épée d’accompagnement”.

Le wakizashi était utilisé comme arme de secours et comme moyen de décapiter les ennemis vaincus. Là encore, elle était parfois utilisée pour le suicide rituel, ce qui lui a valu d’être qualifiée de “lame de l’honneur”.

Lorsque les samouraïs entraient dans un bâtiment, ils laissaient leur katana à un serviteur ou à un domestique, qui le plaçait à son tour dans une armurerie (katana-kake), la poignée vers la gauche. Ainsi, il devait être ramassé par quelqu’un ayant la main gauche pour le passer à la droite et l’amener au côté droit du samouraï, ce qui signifiait qu’il était difficile de dégainer rapidement et réduisait également la suspicion. Cependant, le wakizashi était toujours porté et constituait l’arme de secours du samouraï (semblable au pistolet des soldats modernes). Ils l’emportaient avec eux depuis leur réveil jusqu’à leur endormissement, et même dans leur sommeil, ils le transportaient sous leur oreiller.

Nodachi

Le nodachi est une grande épée japonaise qui était utilisée à deux mains et qui se traduit grossièrement par “épée de campagne”.

En général, il a la même apparence et le même design que le tachi, bien qu’il soit considérablement plus long. Le nodachi était utilisé par les fantassins et était conçu comme une arme efficace pour lutter contre la cavalerie et sur les champs de bataille ouverts, car sa grande longueur rendait son utilisation difficile à l’intérieur des bâtiments et des espaces clos. Bien que peu utilisé, les fantassins le tenaient avec le côté plat de la lame reposant sur l’épaule et le fuchi, ou dos du garde-main, dans les paumes tandis que la lame était pointée vers l’adversaire.

Désormais, vous connaissez tous sur la culture du Katana japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *