Daniel Craig ne faisait pas l’unanimité en 007

Daniel Craig ne faisait pas l’unanimité en 007

Casino Royale

Synopsis

Pour sa première mission, l’agent 007 James Bond doit ruiner le banquier des terroristes Le Chiffre dans une partie de poker à haut risque au Casino Royale. Pour réussir sa mission, il est accompagné par la belle Vesper Lynd qui l’assiste pour prendre soin de l’argent du gouvernement britannique qui lui sert de mise.

Notre avis cinématographique 

Casino Royale, film sorti en 2006, marque une nouvelle ère dans la saga la plus longue et la plus prestigieuse du cinéma. Le 21ème opus de la série des James Bond est porteur d’un genre nouveau au niveau du héros.

Daniel Craig ne faisait pas l’unanimité quand il a été choisi, loin de là. Beaucoup de scepticisme l’entourait mais ces doutes son rapidement balayés dans ce premier des trois James Bond où il figure pour le moment (ensuite il sera dans Quantum of Solace puis dans Skyfall), un des tout meilleurs films de l’agent 007.

Pour raviver l’image fameuse de l’agent secret du MI6, on opère un retour aux sources avec le tout premier film datant de 1948 et durant seulement 48 minutes repris dans une version moderne et évidemment plus longue. Il ne faut pas non plus confondre ce Casino Royale avec le film de 1967 qui n’appartient pas à la série des James Bond même si Bond est le héros central, mais dans une comédie parodique pour la petite histoire.

Après Pierce Brosnan, le classieux Irlandais des années 90, place à l’Américain Daniel Craig pour incarner le 6ème James Bond de l’époque moderne. C’est un personnage réinventé, relancé par les soins de Martin Campbell qui revient après GoldenEye en 1995. Le savoir faire est là et se ressent sur toute la longueur d’un film qui ne déçoit à aucun moment, bien dans l’esprit de la série.

Le fan traditionnel de James Bond y trouve totalement son compte avec ce cocktail traditionnel d’action échevelée et de moments de psychologie sans oublier l’incontournable touche féminine qui fait tourner la tête à Bond. Il s’agit d’une frenchie, Eva Green, qui diffère totalement de bon nombre de James Bond Girls par son caractère affirmé et son côté longtemps insaisissable qui va livrer une facette jusqu’à présent méconnue de James Bond.

Pour se démarquer totalement de ses prédécesseurs, Daniel Craig joue un James Bond plus bourrin, pas vraiment enclin aux commodités et émotif. Autant dire qu’il s’agit d’une réinvention et même d’une révolution du rôle de James Bond qui en est à sa genèse avec cette toute première mission.

Le méchant est tout en psychologie. Ce premier adversaire nommé Le Chiffre, interprêté par Madds Mikkelsen, offre une opposition fine et un jeu de cache cache à visage découvert. Il sera prépondérant dans tout le coeur du film consacré à la fameuse partie de poker particulièrement intense.

Fans de James Bond, amateurs de poker, de sensations et de suspens, Casino Royale va vous tenir en haleine pendant plus de 2 heures. L’agent 007 jouera cartes sur table comme vous ne l’avez jamais vu !

Notez cette actualité :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *