Collaboration entre Tim Burton et Johnny Depp

Collaboration entre Tim Burton et Johnny Depp

Edward aux mains d’argent

Un des meilleurs films de Tim Burton

Synopsis:

Edward est la création d’un savant génial. Il ne possède pas de vraies mains, mais des lames très tranchantes à la place des doigts. Il peut réaliser avec ses instruments de véritables œuvres d’art, qui vont provoquer la curiosité et l’enthousiasme de toute la ville. Mais il est capable de blesser et de faire mal quand il ne se contrôle plus…

Notre critique cinématographique

Edward aux mains d’argent est sans aucun doute l’un des meilleurs films de Tim Burton. Pour qu’un chef d’œuvre soit réalisé, chaque détail a une incidence sur le rendu final, et c’est l’impression qu’on a après avoir vu ce film.

Tout d’abord, Burton s’est allié dans ce film avec Danny Elfman, chargé de la musique sur les deux premiers Batman dirigés par Burton mais également sur la saga Spiderman de Sam Raimi.

Le scénario n’est pas des plus complexes mais est d’une universalité implacable. La particularité d’un jeune homme face à une société insensible et carriériste.

La description de l’habitant normal est volontairement caricaturale : l’homme part tous les jours au travail afin d’avoir les moyens de financer sa petite famille tandis que la femme reste à la maison, pour faire la cuisine, alimenter les commérages du quartier avec les voisines et s’occupe de la réception des invités au moment des fêtes.

On note tout de suite le contraste entre l’apparat des habitations très colorées, avec leur propriétaire qui ont une vie semblable à mille autres (le ballet des voitures le matin et le soir) tandis que le manoir du génie créateur est lugubre à souhait.

Edward est la nouveauté de la ville, tout le monde veut voir à quoi il ressemble, se l’approprier. Il fait alors penser à Joseph Merrick, appelé Elephant Man. Merick a vécu au XIXème siècle en Angleterre. Il est mis à la porte par son père et est « récupéré » par le propriétaire d’un étrange cirque, qui présente un genre de Freaks Show, un spectacle avec des personnes atteintes de difformités diverses.

Edward est donc le jouet des habitants. Ces derniers tentent de le conformer à la société, à leurs uses et coutumes. On entend à plusieurs reprises : « Je connais un médecin qui pourrait vous examiner ». On veut le changer sans lui demander son avis.

On assiste à une forte critique de la société. On ne laisse pas place à l’épanouissement personnel, à la créativité. On privilégie le profit financier. Par exemple au restaurant, le patriarche déclare :  on gagne toujours à être son patron. D’après ce qu’on entend dire, c’est la plus grande satisfaction qu’un homme puisse avoir.

Dans ce long-métrage, on assiste à la première collaboration entre Tim Burton et Johnny Depp. Depp deviendra comme on le sait la muse de Burton. Comme dirait Cristina Cordula, Winona Ryder y est SU-BLIME. Sont aussi présents Alan Arkin (Argo, Little Miss Sunshine) et Conchata Ferrell (la domestique de Mon Oncle Charlie).

Pour finir, le générique de début est magnifique, comme toujours chez Burton (cf Sweeney Tood), représentant ici la vie d’Edward.

Edward aux mains d’argent est l’une des pièces maîtresses de la filmographie du maître des contes de fée glauques. Vous n’avez donc aucun prétexte pour visionner ou re-visionner ce film.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *