Château Du Lude

(Cette annonce a été vue : 1129 fois)


Catégorie : Parcs et jardins

Le château du Lude est situé sur les rives du Loir, au carrefour du Maine, de la Touraine et de l’Anjou, et constitue, par le fait, le 1er des châteaux de la Loire en venant du Nord. Cet emplacement s’est révélé stratégique dans la défense de l’Anjou des attaques normandes puis anglaises lors des guerres de Cent Ans. Le légendaire Barbe Bleue y livrera même victorieusement combat avant de rejoindre Jeanne d’Arc à Orléans.

Le Château du Lude surprend par son caractère imposant mais aussi par ses richesses architecturales qui en font un rare exemple de l’évolution de l’architecture française. En effet, si les origines remontent au 10e siècle, cette forteresse n’aura de cesse d’être embellie par ses propriétaires. A ce titre, le château est entre les mains de la même famille depuis maintenant 250 ans, et n’est décidemment pas figé dans le temps. Depuis les Daillon qui côtoieront François 1er ainsi que la Renaissance Italienne et Française, cette vaste résidence saura s’adapter à son temps et verra notamment la visite d’Henri IV ou encore Louis XIII. Si la dynastie des Daillon s’est éteinte en 1685, il n’en est aucunement le cas de cette place forte, qui sera entièrement restaurée à la fin du 17e siècle par son propriétaire, Joseph Julien Duvalaer, un membre de la Compagnie des Indes. C’est en cette fin de période Classique, (dont témoigne l’aile orientale vers le Loir), et à la disparition de la Marquise de Vieuville, que le château entrera, par succession, dans la famille de Talhouët, avec des transformations apportées au 19e siècle. Le château et les jardins du Lude sont désormais la propriété du Comte et de la Comtesse de Nicolaÿ qui, tout en le dévoilant, l’animant et l’habitant, poursuivent eux aussi la tradition de restauration et d’embellissement de ce château. Cette continuité dans la démarche de transmission familiale et patrimoniale passe notamment par la mise en valeur des intérieurs, ainsi que la création et l’embellissement de nouveaux jardins.

L’aménagement du parc et des jardins commence déjà au 17e siècle, quand l’ancienne place forte fait place à la grande terrasse bordée d’une longue et élégante balustrade, ouvrant la vue à la campagne et dominant le Loir. Les jardins bas qui accueillirent au départ les potagers suivirent peu à peu l’évolution de la mode des jardins, laissant désormais place à de grands jardins romantiques à la française, dont les plus notables sont dus au paysagiste Edouard André à la fin du 19e siècle. On y retrouve des parterres de fleurs et des bassins, complétés contre la muraille par de grands rosiers ainsi que des arbustes à floraison parfumée. Cette allure très ordonnée va contraster avec la rive opposée, aménagée en « parc agricole » aux perspectives majestueuses.
Le parc quant à lui sera planté à l’anglaise, de hêtres pourpres, et agrémenté de fabriques, offrant une belle perspective vers le château.
Le jardin de la source, à l’orée du parc, caractérise l’aménagement d’un jardin romantique au 19e siècle. Dans un décor de rocaille, la source, est enfouie sous une grotte entourée d’un écrin de vivaces et de buissons aux floraisons hivernales et printanières.
Enfin, le jardin de l’Eperon est créé avec l’aile Louis XVI au 18e siècle. Il sera redessiné en 1997. Les murs des anciennes fortifications sont soulignés par des haies d’ifs. Ils abritent une roseraie dédiée principalement aux roses chinoises, tandis qu’un labyrinthe de buis occupe le triangle de l’ancien éperon défensif.
De récents aménagements ont encore été entrepris dans le parc, telle la promenade botanique créée sous la direction du botaniste Jacky Pousse.

Un vaste potager se déploie sur trois niveaux, où collections de fleurs, de fruits et de légumes encadrent les serres et l’orangerie. Partie privée du jardin, le potager est toutefois ouvert un week-end par mois et sur demande. Sa production est destinée à la consommation familiale, mais aussi à la confection de confitures préparées à l’ancienne dans les cuisines voûtées du 15e siècle.
Au même titre que les cuisines, les écuries, les souterrains ainsi que le grenier à blé à l’admirable charpente, constituent des lieux très évocateurs de la vie d’autrefois.

Classés au titre de Jardin remarquable par le Ministère de la Culture, les Jardins du Château ont aussi été labellisés par la Région Pays de la Loire.

Au rythme des saisons, le château du Lude accueille aussi visiteurs, artistes et professionnels dans le cadre d’événements. Après la participation solidaire à la recherche sur les maladies du cerveau avec le « Neurodon », le château organise le 1er week-end de Juin la fête des Jardiniers. Depuis 1993, ce grand événement met en scène l’art de vivre au Jardin et à la maison. Ateliers de jardinage, pépiniéristes, horticulteurs et collectionneurs investissent les jardins, tandis que le château accueille des expositions sur le thème de la décoration et des arts de la table.
La remise officielle du Prix P.J. Redouté, soutenu par l’Institut Jardiland, constitue un des temps forts de la Fête des Jardiniers. Attribué au meilleur livre de jardin, il invite au Lude les meilleurs auteurs et éditeurs à rencontrer leur public.
Les Journées Musicales et Gourmandes ponctuent la saison estivale. Musique de chambre, découvertes et gourmandises avec la confection de confitures dans les cuisines médiévales du château.
Enfin, le château participe par ses animations aux Journées du Patrimoine et aux journées « Rendez-vous aux Jardins ».


Infos pratiques

Ouvert du 1er avril au 30 septembre

Extérieur : 10h-12h30 et 14h-18h

Intérieur : 14h-18h


Il n'y a pas de lien vidéo pour ce site touristique
Cet annonceur n'a pas d'événement en cours

Château Du Lude

Château Du Lude 72800 Le Lude

Contact : Madame De Nicolaÿ - Tél : 02 43 94 60 09

Site internet : www.lelude.com


CONTACTER LE DIFFUSEUR PAR E-MAIL

Tous les éléments sont à remplir obligatoirement
image de protection