Musée Réattu

(Cette annonce a été vue : 774 fois)


Catégorie : Musées

Le peintre arlésien Jacques Réattu, grand prix de Rome en 1790, revint vivre définitivement à Arles en 1798. Il se porta acquéreurde la commanderie de Saliers, où il s’installa, et du Grand-Prieuré. Si la commanderie, où il aménagea son atelier, au nord, face au Rhône, put être achetée d’un seul tenant en 1796, il lui fallut vingt-six ans, de 1801 à 1827, pour acheter les vingt-six lots du Grand-Prieuré. Réattu mourut le 7 septembre 1833, léguant tous ses biens à sa fille unique Élisabeth. Devenue Madame Grange, elle demeure dans les lieux, parmi les oeuvres et les collections de son père. Lors de la séance du conseil municipal du 9 septembre 1867, le maire, Joseph Achille Moutet fit approuver l’acquisition par la ville des bâtiments et des oeuvres contre une rente viagère de 6 000 francs par an au profit des époux Grange, ceux-ci gardant la jouissance des lieux mais devant ouvrir leur maison au public une fois par mois. Outre le désir d’avoir en ville un musée regroupant des oeuvres de grande qualité, le maire mettait en avant l’opportunité de récupérer des locaux qui faisaient défaut à la ville. Y furent ainsi abrités le Mont-de-piété, un entrepôt de tabac ou encore l’école de dessin. Le 10 mars 1868, un acte fut signé devant notaire qui marque la naissance du musée Réattu. étaient alors présentées en rangs serrés (peintures, sculptures, dessins, gravures, objets d’art, mobilier). Le manque de place aboutit en 1879 au projet de déménager le Musée Réattu, du moins les oeuvres n’appartenant pas en propre à la collection Grange. Plusieurs lieux furent suggérés par le conservateur de l’époque : l’église Sainte-Anne pour l'archéologie et l’ancien Archevêché. Un musée des Beaux-arts à l'Archevêché vit bien le jour et un certain nombre de toiles y furent exposées. D’après un courrier de Fernand Benoît de 1941, alors conservateur, au maire de la Ville d’Arles, un nouveau transfert fut à cette date effectué du musée des Beaux-arts vers le Grand-Prieuré. En 1956, une rénovation est entreprise. Les travaux dureront jusqu’en 1964 et porteront sur l’ensemble du bâtiment. Seul le rez-de-chaussée autour de la troisième cour fut traité partiellement. Au niveau muséographique, les seuls aménagements importants concernèrent les salles Picasso en 1991 et furent réalisés par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. En 2004, la rédaction du Projet Scientifique et Culturel permet une réflexion de fond sur le musée et ses collections, ses réalités et ses projets. L’identité du musée, affirmée dans les années 60, est construite autour d'une politique culturelle fondée sur l’art contemporain et la photographie (le 28 mai 1965 commence, quasiment sans moyens, l'aventure de cette collection, la première du genre dans un musée des beaux-arts, à laquelle vont contribuer avec une générosité inoüïe les plus grands photographes et quelques collectionneurs visionnaires). L'ouverture à la commande dans les années 80, et à l'art sonore en 2006, sont également des éléments déterminants de la constitution du fonds

Infos pratiques

Ouverture : Du 8 juillet au 30 septembre : 10h - 19h
Du 1er octobre au 29 novembre : 10h - 12h30 et 14h - 18h30


Il n'y a pas de lien vidéo pour ce site touristique
Cet annonceur n'a pas d'événement en cours

Musée Réattu

10 Rue Du Grand Prieuré 13200 Arles

Contact : - Tél : 04 90 96 37 58

Site internet : 


CONTACTER LE DIFFUSEUR PAR E-MAIL

Tous les éléments sont à remplir obligatoirement
image de protection