Théâtre Le Colombier

(Cette annonce a été vue : 147 fois)


Catégorie(s) : Salles de spectacle

De ces impressions produites en chaque être, dont on parle rarement et qui sous-tendent bien souvent nos désirs et intérêts pour une certaine partie cachée de nous-mêmes. Parler doit être cruellement difficile quand il s’agit de vérité. Pour toujours tenter ces expériences d’expression imaginée. La langue porte peut-être en elle les morceaux de nos vies potentielles. Elle reste dans la bouche, collée au corps comme un blason mouillé, un petit drapeau dans la cabine, gesticulant au gré des souffles de passages. La langue au milieu de ses mots, assez silencieuse de nous-mêmes. Le corps, lui, parle beaucoup plus, avant lui-même, il semble… Il dit des je ne sais quoi, ou disparaît, et vide un espace avec une signification directe et sans conclusion. L’amour du théâtre dépasse les raisonnements. Le seul lieu pour sauver le théâtre c’est à l’intérieur. C’est ouvrir et remplir de nous-mêmes les théâtres. Le Politique n’a été trop souvent qu’une mise en scène commémorative de l’art. Parfois salvateur, sourd à certains créateurs, et trop souvent condescendant avec les spectateurs. Mais heureusement la création a elle aussi ses services secrets. Jusqu’ici et jusqu’à preuve du contraire, malgré les critiques adressées aux artistes, la création fissure et humanise sur le terrain quelques aliénations, pendant que les politiciens hésitent et butent sur le mystère des contre-cultures. Certains n’aiment pas assez souvent leur public autant qu’ils s’en abusent. Sur la scène se sera toujours le principe actif, générateur, contradictoire qui avance sur ces terres oubliées. L’immortalité des groupes de résistance, la fête des controverses, la collecte historique des paroles réprimées et leurs explosions au sein même de l’art. Là où nous attendons ce qui va nous surprendre, ce qui va nous reprendre, ce qui va nous comprendre. Le monde est ainsi, à l’affût malgré ce que nous en taisons parfois pour essayer de maîtriser cette « bête culture », insatiable moteur de la recherche et de la curiosité humaine. Sur les scènes toujours s’arrachent nos convictions poignée par poignée. Les mauvaises herbes artistiques poussent encore sur les codes académiques, comme ces multiples territoires intérieurs à nous-mêmes, à l’homme qui revient nous parler.
Gilles Sampieri

Infos pratiques


Il n'y a pas de lien vidéo pour ce lieu culturel
Cet annonceur n'a pas d'événement en cours

Théâtre Le Colombier

20, Rue Marie-Anne Colombier 93170 Bagnolet

Contact : Billetterie - Tél : 01 43 60 72 81

Site internet : www.lecolombier-langaja.com


CONTACTER LE DIFFUSEUR PAR E-MAIL

Tous les éléments sont à remplir obligatoirement
image de protection