Le fabuleux destin des tableaux des abbés Desjardins

(Exposition)

14/10/2017 - 28/01/2018 - Rennes

(Cette annonce a été vue : 115 fois)
Avec l’exposition Le fabuleux destin… c’est à la découverte d’un véritable feuilleton épique que le Musée des Beaux-Arts invite ses visiteurs.
L’histoire débute en France à la Révolution avec la nationalisation des biens du clergé. Après la fermeture des lieux de culte, une immense quantité d’oeuvres d’art, réunies par l’Église depuis plusieurs siècles, est enlevée de son lieu d’origine et dispersée. Naturellement, ce sont des riches églises de Paris et d’Île-de-France que sont extraites des oeuvres par milliers. Cet immense patrimoine connaît divers sorts. Une grande partie des chefs-d’oeuvre est mise de côté pour garnir les musées fraîchement créés par la République sur tout le territoire. Ainsi, ce sont une dizaine de tableaux des églises parisiennes qui sont envoyés au musée de Rennes en 1801 et 1811.
Après cette première sélection, un grand nombre de tableaux est vendu avant que l’on en perde la trace. Parmi ces derniers, un lot de 180 toiles soustraites aux yeux des Français allait connaître un destin extraordinaire. Acquises par un abbé nommé Philippe Desjardins, ces oeuvres arrivent à Québec après un long voyage rocambolesque en bateau et en luge. Une fois déballées et déroulées, les peintures sont destinées à être vendues. L’abbé pense ainsi faire à la fois une affaire et une bonne oeuvre avec cette opération commerciale dont la finalisation est prise en main par son frère Louis, également religieux installé à Québec.
Ayant souffert du transport, les toiles doivent être restaurées. L’opération sera menée à bien grâce à des artistes amateurs et des religieuses de bonne volonté. Commence ensuite la dispersion des toiles qui partent meubler des églises aux quatre coins de l’immense province du Québec. Remises en état, parfois fortement transformées pour s’adapter à leur nouvelle affectation, ces oeuvres d’art françaises vont connaître une seconde vie dans leur patrie d’adoption où elles seront à l’origine d’une école de peinture mais aussi de la création des premières institutions artistiques publiques.
L’exposition présente une sélection inédite d’une quarantaine de tableaux de maîtres français (Quentin Varin, Simon Vouet, Michel Dorigny, Jean-Jacques Lagrenée…) qui n’ont pas été vus en Europe depuis deux cents ans.

Pas de lien vidéo pour cette annonce

Pas de lien billetterie directe pour cette annonce

Julie C. Fortier
(Exposition)

30/09/2017 - 08/02/2018 Rennes

Annonceur : Musée Des Beaux-arts De Rennes

Musée Des Beaux-arts De Rennes 20 Quai Emile Zola 35000 Rennes

Tél : 02 23 62 17 45

Site internet :


Contacter l'annonceur par e-mail

Tous les éléments sont à remplir obligatoirement
image de protection